Les plantes de cannabis autofloraison sont un véritable plaisir pour les cultivateurs avec leur croissance rapide, leur taille compacte et leurs exigences réduites en lumière. Cependant, un facteur crucial pour le succès est souvent négligé : le substrat. Un environnement de croissance optimal commence par le bon sol et pour les autofloraisons, cela ne fait pas exception. Attention, le meilleur substrat pour les autofloraisons est léger, aéré et riche en matière organique. Mais attendez, il y a bien plus à prendre en compte.

Cet article de blog démystifiera le monde des sols pour autofloraisons, en examinant les ingrédients clés et les qualités à rechercher, ainsi qu’en explorant les options faites maison à utiliser. Nous couvrirons également ce qu’il ne faut pas faire dans la préparation du substrat et comment atteindre cet équilibre parfait entre la rétention d’eau et le drainage. Préparez-vous pour un cours intensif pour perfectionner votre jeu de terre pour autofloraisons !

Choix du Mélange de substrat pour Autofloraisons

Quel type de mélange de terre faut-il privilégier lors de la culture de graines autofloraison ?

Lorsque vous cultivez des autofloraisons, l’une des décisions primaires que vous devez prendre est de choisir le mélange de sol approprié. Il existe plusieurs types de mélanges de substrat parmi lesquels choisir, chacun avec des qualités distinctes et des avantages qui peuvent contribuer à la croissance réussie de vos autofloraisons. Dans le vaste monde sous nos pieds, des éléments clés tels que la matière organique, le coco, la perlite et la vermiculite jouent un rôle crucial dans la création du mélange idéal pour vos plantes.

Sols Organiques et Super Sols :

  • Le sol organique est un milieu de culture fertile bourré de vie, dérivé de la matière végétale et animale. Ce processus de décomposition naturel résulte en un sol riche en nutriments essentiels. Des ingrédients tels que les vers de compost, le compost, la tourbe et bien d’autres peuvent tous faire partie du sol organique. Un tel écosystème complexe favorise une croissance saine des plantes en fournissant des nutriments progressivement et en améliorant la structure du substrat.

    Le super sol est une version améliorée du sol organique. Il implique l’enrichissement du substrat organique avec des composants supplémentaires tels que le guano de chauve-souris, la farine de sang, la farine d’os et d’autres matériaux organiques, créant un milieu exceptionnellement riche en nutriments. Cela fournit aux autofloraisons une base nutritionnelle robuste, éliminant le besoin d’engrais synthétiques. Le résultat ? Des plantes vigoureuses qui ont tout ce dont elles ont besoin pour prospérer à partir du sol lui-même.


Sol Vivant :

  • Le sol vivant va encore plus loin, en se basant sur les fondations du sol organique et en créant un écosystème de substrat auto-soutenant et dynamique. C’est comme simuler la nature dans un pot, où le sol regorge de vie microbienne, incluant des bactéries bénéfiques, des champignons et des vers de terre. L’activité microbienne décompose la matière organique en nutriments biodisponibles pour vos autofloraisons.

    Les vertus du sol vivant sont nombreuses. En établissant une communauté microbienne saine, il favorise une santé supérieure des racines et une absorption des nutriments plus efficace. Il offre également une résistance naturelle aux maladies, les microbes bénéfiques inhibant la prolifération des pathogènes nuisibles.

    Coco, perlite et vermiculite sont des additifs populaires dans les mélanges de sol vivant. Le coco, fait des fibres husk de noix de coco, aide à la rétention d’eau et fournit un environnement favorable au développement des racines. La perlite, un verre volcanique, améliore l’aération et le drainage, gardant le substrat léger et prévenant l’engorgement d’eau. La vermiculite, un minéral qui se dilate lorsqu’il est chauffé, améliore également l’aération du sol et la capacité de rétention d’eau, tout en étant riche en plusieurs minéraux importants.

Une règle d’or, le drainage

Quand il s’agit de choisir le meilleur substrat pour vos autofloraisons, la texture et la bonne proportion des différents composants sont essentiels. La présence de coco, perlite, et vermiculite est souvent conseillée car ces éléments améliorent la structure du sol, favorisent l’aération et aide à maintenir l’humidité nécessaire sans pour autant inonder les racines.

La capacité du sol à conserver l’eau tout en permettant un bon drainage est cruciale, surtout pour les autofloraisons qui ont des cycles de vie rapides et ne peuvent se permettre de subir des chocs liés à un excès ou à un manque d’eau. L’équilibrage parfait entre rétention d’humidité et drainage saura assurer que vos plants reçoivent la bonne quantité d’eau sans échouer à cause de la pourriture des racines ou d’autres maladies liées à l’humidité.

Le mot de la fin

Pour cultiver des autofloraisons avec succès, le choix du substrat est primordial. Que vous optiez pour un sol organique tout prêt, un super sol enrichi, ou que vous décidiez de créer votre propre mélange en suivant les principes du sol vivant. L’objectif est de fournir un environnement aéré, riche en nutriments et bien drainé. La santé de vos plants dépendra grandement de la qualité de votre sol, donc prenez le temps de bien le choisir ou de le préparer. Avec le bon sol, vos autofloraisons prospéreront, vous récompensant par une récolte abondante et de qualité.