close
légalisation

La FDA déclare: le CBD est illégal même s’il est produit à partir de chanvre

Blog-Cannabis

Les productions à base de CBD sont considérés comme illégales par la FDA, alors que la culture du chanvre est désormais autorisé aux états-unis.

L’industrie du chanvre a encore du pain sur la planche pour obtenir le statut légal pour le cannabidiol (CBD)… Malgré la loi sur l’agriculture du chanvre signé par le président Donald Trump; le CBD en tant qu’ ingrédient dans l’alimentation ou compléments alimentaires (ou autres) demeure illégal pour la Food and Drug Administration (FDA)

Les produits infusés au CBD interdits par la FDA

Peu de temps après la légalisation du chanvre aux États-Unis avec la signature du président Trump, la FDA a refroidi l’enthousiasme et précise que malgré les espoirs, les produits à base de CDB demeurent donc illégaux…

En vertu de la nouvelle loi, le cannabis contenant moins de 0,3% de THC est considéré comme du chanvre est donc légal, quelle que soit la quantité d’autres cannabinoïdes qu’il contient, y compris le CBD. Cela a conduit à des gros titres, y compris dans des grands journaux tels que Bloomberg, selon lesquels le CDB est légal. À la lumière de cela, la FDA a rapidement publié sa réponse…

“Depuis que le chanvre n’est pas une substance interdite par la loi fédérale, nous sommes conscients de l’intérêt croissant du public pour le cannabidiol (CBD)”, écrit la FDA au début de l’annonce du responsable de l’organisation, Scott Gottlieb.

Parce que selon la loi fédérale, chaque partie du cannabis est considérée comme une drogue dangereuse et interdite, y compris toutes les composants, la Food and Drug Administration (FDA) indique que le CBD n’est pas autorisé, même s’il est produit à partir de la plante.

“Tous les éléments du cannabis sont illégaux, quelle que soit la source d’où ils ont été créés”, indique la FDA

Aberration ?

En réalité, le CBD est légalisé aux États-Unis tant qu’il est issu du chanvre, mais une fois qu’il devient un composant en soi, il est à nouveau considéré comme une “partie du cannabis” et par conséquent il devient illégal.

à lire aussi  Israël dépénalise le cannabis récréatif

Suite à cette annonce, la FDA réitère ses avertissements antérieurs contre les entreprises vendant du CDB sans permis et dans de nombreux cas surtout celles qui offrent la promesse de soigner diverses maladies.

Selon la FDA, “Ce n’est pas seulement une violation de la loi, cela peut aussi mettre les patients en danger”

Une contradiction économique

À la lumière de cette annonce, il semble que le rêve d’un développement économique du CBD, estimé à 20 milliards de dollars d’ici 2022, ne se réalise pas…

Certains avaient prédit que le CDB serait illégal, en partie à cause du fait que la société pharmaceutique GW avait reçu il y a quelques mois une autorisation historique de la FDA de commercialiser du CBD synthétique, à 99,9% (Epidiolex)

Il est fort probable que cette affaire sera portée devant les tribunaux à un stade précoce ou ultérieur, sachant qu’il y aura certainement des personnes qui produisent et commercialisent du CBD d’une manière ou d’une autre.

Le CBD est devenu une tendance au cours des dernières années, en particulier parce que ce cannabinoïde n’est pas psychotrope comme le THC. Dans de nombreux pays européens, comme la Suisse, le CBD est distribué via un système de libre-échange.

Tags : ChanvreFDALoiUS